Avertir le modérateur

université

  • Gâchis en médecine?

    Beaucoup d'étudiant se lancent en médecine alors que le taux d'échec est élevé.

    Ainsi en première de médecine à Lille: 3000 inscrits, seulement 500 passeront en 2ième année. 2500 années de travail perdues, avons nous encore les moyens d'un tel gâchis? Qu'est ce qui justifie un tel gâchis? Avec un tel taux d'échec, l'inscription pour tous est un piège! Avec une sélection à l'entrée comme dans tous nos pays voisins, nous éviterions de gaspiller l'énergie et l'espoir de 2500 jeunes. De plus, notre état économiserait les moyens alloués pour accueillir une telle masse (enseignants, locaux, etc..).

    La crainte de perdre des moyens ferait elle perdurer ce gâchis?

    Ce phénomène se retrouve dans d'autres formations.

    Le phénomène inverse existe aussi, réussite facile d'études très longues sans perspective d'emploi!

     

  • Universités en déroute?

    Régulièrement des pétitions d'universitaires demandent plus de moyens! Depuis des années, ils obtiennent plus de moyen chaque année! Au lieu d'accorder des moyens supplémentaires, le gouvernement devrait diminuer les moyens accordés pour réduire les gâchis! Les bâtiments universitaires sont souvent utilisés moins de six mois par an! Les enseignants font grève et continuent à être payés! N'y a t il pas détournement d'argent public?

    Certains universitaires ne comprennent pas encore que dans toute démocratie les fonctionnaires exécutent les ordres du gouvernement et non pas l'inverse!

    L'incapacité des présidents d'université à diriger leur établissement augure mal de l'autonomie des universités! Face aux étudiants extrémistes, ils refusent de prendre leurs responsabilités, voire les soutiennent! Il suffit d'ailleurs de voir l'état de leur parc immobilier pour constater l'incapacité de gestion. Ne vaudrait il pas mieux définitivement fermer les universités qui ne remplissent plus leur rôle de service public et fourvoient les étudiants dans des impasses! Comment justifier le financement d'universités en grève permanente?

    Les universités comme les hôpitaux devraient avoir un directeur gestionnaire.

    Tels des pyromanes appelant les pompiers, après avoir poussé à la grève pendant des mois, certains présidents d'université demandent à Sarkozy un moratoire sur les réformes! Ces présidents d'université se servent de leur poste pour bloquer les réformes au lieu de les soutenir! La seule raison d'être de certaines   filières est de justifier les postes d'universitaires, leurs programmes constituent des impasses professionnelles exacerbées par les grèves.  Les étudiants sont au service des profs comme les fantassins de 14 au service des généraux! Certains présidents poussent les étudiants à la grève, ils couvrent les enseignants grévistes en continuant à les payer, comme ces président n'exercent pas leurs responsabilités ils devraient être démis de leurs fonctions!

    De la revendication d'un diplôme au diplôme en revendications...Les diplômes universitaires ont ils encore une valeur?

    • Chaque année des grèves à rallonge rendent les programmes aléatoires,
    • Certaines notes sont délivrées sans grande contrepartie,
    • Les université se transforment en centre de contestation, certaines filières pourraient délivrer des diplômes en revendications et autres contestations au lieu de diplômes d'études!

    Des étudiants minoritaires, mais activistes revendiquent un diplôme sans examen. Ils précipitent la fin de l'université! Ils suivent l'exemple de certains profs payés sans faire de cours depuis deux voire trois mois! Est il légal et déontologique que des enseignants payés compromettent l'avenir des étudiant en les poussant à la grève? Les enseignants chercheurs de la ronde infinie place de l'hôtel de ville mettent en scène leur situation, au lieu de tourner en rond seuls dans leurs labos, ils tournent en rond en groupe sur une place publique. Plus on est de fous, plus on ..

    Les mouvements dans les universités se réclament de la démocratie, alors que les blocages sont antidémocratique par essence!

    • Le vote en assemblée de blocages est illégal,
    • Voter en AG un acte illégal ne rend pas légal,
    • Est il démocratique d'empêcher ceux qui le souhaite de suivre les cours?

    De plus, la démocratie des urnes nationales et les décisions qui en découlent sont  déniées! Faire grève en empêchant les autres de suivre des cours relève de la dictature! Que ces assemblées votent pour leurs mouvements, mais sans entraver le travail des autres! Les enseignants qui poussent les étudiants à la grève tout en restant payés les envoient au casse avenir, tout comme les généraux de 1914 envoyaient les fantassins au casse pipe!

    Le gouvernement serait bien avisé de casser cette spirale de contestation qui va du collège à l'université en passant par le lycée! Elle forme des étudiants indiscipliné qui s'adapteront difficilement à la discipline du travail collectif en entreprise!

     

     

  • Etudiants pénalisés!

    Depuis quatre ans, chaque année un à deux mois de cours sont perturbés dans certaines universités! Cette situation pénalise les étudiants les plus fragiles. La transformation des lycées et universités françaises en centre de contestation permanente est inquiétante! Au lieu d'apprendre à travailler, les étudiants revendiquent! Au lieu d'initier un esprit d'entreprise, ces universités développent une culture de revendication et d'assistanat! Ce climat fait fuir les meilleurs étudiants!

    Certains enseignants, voire présidents d'université, contestent sans cesse les décisions gouvernementales! Aucun pays ne survit à une guérilla permanente de certains fonctionnaires contre le pouvoir politique. Les manifestations de misérabilisme de certains étudiants et fonctionnaires  nuisent à l'université! Pour éviter que les universités ne sombrent, il serait temps qu'elles soient reprises en main par des présidents forts et non des girouettes! Les enseignants chercheurs sont payés en heures supplémentaires au delà de 128 heures de cours, ne serait il pas temps qu'ils se serrent la ceinture comme tous les Français? Faire quelques heures de cours en plus ne nuira aucunement à la recherche française, au contraire!

    Une université comme Rennes 2 affectée par 1 à 2 mois de blocage par an depuis 2006, année du CPE, remplit elle encore sa mission de service public? Mérite t elle encore un financement de l'état alors qu'elle ne forme plus du tout les étudiants à l'avenir?

     

  • Universités réformées?

    Le projet de réforme de l'Université de Valérie Pécresse suscite une levée de bouclier. Ce mouvement contre la réforme des Universités pose le problème de la gouvernance de la France! Notre pays est il dirigé par des lobbies ou par le gouvernement élu? Il est désolant de constater certains fonctionnaires s'opposent systématiquement au gouvernement! Réserve et obéissance font pourtant partie des attributs de la fonction, ne serait il pas temps de le montrer?

    Les enseignants chercheurs élisent leur président d'université, mais refusent de le laisser présider, d'ailleurs même les présisents le veulent ils vraiment? Ils préfèrent que les carrières soient gérées par un conseil syndical, le CNU! La gestion du personnel de l'éducation nationale ne doit plus être assurée par les syndicats. Un président enseignant chercheur issu d'une des composantes de l'université aura du mal à arbitrer entre ces composantes! Un président d'université gestionnaire nommé par l'état, comme pour les hôpitaux, lèverait il les craintes universitaires?

    Après avoir obtenu des budgets pour l'autonomie et les pôles d'excellence, la suite des opérations est contestée! L'université est nécessaire au fonctionnement de notre pays. Il est dommage que des enseignants chercheurs s'enferment à vie et s'aigrissent dans une structure figée au lieu d'investir leurs compétences et leurs capacités pour créer leur entreprise! Transformons les postes d'enseignants chercheurs en CDI pour simplifier leur situation et leur faciliter la mobilité! La recherche ne doit pas être d'état, la plupart des découvertes ont été faites par des indépendants,  ainsi Archimède, Newton, Darwin, Einstein travaillaient sans support particulier et surtout pas un soutien étatique! Ces recherches montrent bien que pour être libre il faut être indépendants et non pas dépendre des subsides de l'état qui sclérosent la recherche!

    Pour l'avenir de notre pays, espérons que les parties concernées s'accorderont enfin!

  • Démocratie!

    Étonnant de voir à quel point les mouvements de grèves et des universités se réclament de la démocratie.

    Par quel miracle les blocages de lieux de travail ou d'universités  deviennent ils démocratiques?

    • Le vote d'assemblées de gens favorables aux blocages suffiraient ils à cet effet?
    • Voter en AG un acte illégal le rend t il légal?

    Il serait de bon ton que ces assemblées votent pour leurs mouvements, mais sans entraver celui des autres!
    N'est il pas indécent de parler de démocratie, si l'on refuse la base de la démocratie, à savoir le résultat des urnes?

  • Fin de récré?

    Pour nous en sortir, faisons preuve de responsabilité!

    Les salariés assortis de la sécurité de l'emploi devraient s'abstenir de manifester! Impossible d'avoir simultanément plus de postes, plus de salaire, plus de budget, travailler moins, partir en retraite plus tôt, il faut choisir!  La France a plus urgent à faire que de s'occuper tous les quatre matins des problèmes existentiels de certaines catégories de salariés!

    La France coule! Les grévistes de la sncf font violence à des millions de personnes, c'est inadmissible! Ils briment les banlieux comme des délinquants! Des ags de grévistes votent la mise au supplice des clients! Après des sabotages, plus rien n'est négociable et les syndicats essaient de s'en sortir honorablement en sauvant les meubles! Des actes illégaux ayant été commis, il y aura des suites judiciaires! Certains vont tout perdre: retraite, boulot et passeront par la case prison.

    Tout cela à cause de syndicats jusqu'au boutistes ne calmant pas leurs troupes et peu soucieux d'expliquer que la retraite égale pour tous est inévitable. De plus, protester contre un vote démocratique était aller au casse pipe! Certains syndicats aussi ont perdu le sens des responsabilités! Du coup, la privatisation de la SNCF n'est pas loin!

    Sous prétexte de démocratie, les lycéens font des AG sur la réforme des universités, mais ils n'ont aucun élément et ne sont pas habilités à  en juger! Idem dans les facs où l'on vote pour le blocage, mais comment voter pour un acte illégal! Si cela continue une ag pourra condamner quelqu'un!

    Le retour aux valeurs républicaines évitera qu'un accident mette une ville à feu et à sang!

    Sifflons la fin de la récré avant qu'il ne soit trop tard!

  • Qui dirige la France?

    Notre pays est il dirigé par un Président élu assisté d'un gouvernement nommé par lui et d'un Parlement également élu? Ou bien est il dirigé par des agitateurs qui passent leur temps à tout critiquer et à bloquer le pays?

    Cette agitation permanente met notre démocratie en danger et nous prive de la sérénité nécessaire pour travailler efficacement!

    De plus, les assemblées générales autoproclamées qui décident de poursuivre le mouvement sont noyautées par les  plus virulents! Ils s'opposent à des lois votées par un parlement élu!

    Dans les administrations et les entreprises publiques, certains fonctionnaires s'opposent ouvertement aux décisions du Gouvernement, ils oublient leur devoir de réserve! Cette situation n'est pas tenable à long terme, toute entreprise où les salariés et la direction s'opposent en permanence court à sa perte. Les esprits égarés se souviendront ils qu'ils sont au service du bien commun et non de leurs avantages propres? Dans ce contexte, rappelons certains articles de la Déclaration des Droits de l'Homme

    Art. 6. - La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

    Art. 12. - La garantie des droits de l'Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

    Art. 13. - Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

    Art. 14. - Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée.

    Art. 15. - La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

    Art. 16. - Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu