Avertir le modérateur

solaire

  • Energie à l'envers?

    La mode des énergies durables a favorisé les subventions au solaire et à éolien. Or solaire produit quand soleil brille et éolien quand souffle Éole!

    Face aux subventions les centrales à gaz deviennent non rentable et sont démantelées! Or ces centrales sont d'intérêt public car elle se pallient au carence des période de pointe d'hiver!

    Le solaire et l'éolien à la production aléatoire ne devraient pas être subventionné alors que les centrales à gaz qui répondent à un besoin devraient l'être! Ces subventions indues perturbent l’équilibre de la production électrique!

  • Nucléaire, éolien ou solaire?

    Comme le solaire et l'éolien ne fournissent pas d'électricité aux pics de consommations d'hiver (pas de vent, rarement du soleil), il faut prévoir des centrales (gaz, charbon ou nucléaire) ou importer aux heures de pointes. Le nucléaire tourne en permanence hors périodes de révision des centrales.

    Centrales de gaz et charbon génèrent du CO2, alors que le nucléaire n'en génère pas. Par contre, le nucléaire présente des risques et sa fiabilité doit être suivie de prêt.

    Pour baisser la consommation, rien n'empêche d'ailleurs de financer des économies d'énergies avec les gains du nucléaire! Solaire, éolien et nucléaire sont donc complémentaires! L'état français lance un appel d'offre de 10 milliards d'euros pour une dizaine de projets éoliens offshore. Ces dix zones du Nord au Pays de Loire et au Languedoc-Roussillon accueilleront environ 600 éoliennes géantes au total pour une production de 6 giga watts. Au même moment la rétribution du kw solaire baisse, cette aide qui fait payer le solaire par les consommateurs d'électricité perturbe le marché de l'énergie. Son seul avantage est de pousser aux économies d'énergie, la meilleure énergie est celle que l'on ne consomme pas! Si es 6 gigas watts annoncés sont la production théorique, l'éolien reste très cher! En effet, les éoliennes ne tournent que 1500 heures sur 8760! Soit environ 17% du temps, et pas forcément au moment où il faut de l'électricité!

    L'Allemagne a conclu un accord avec l'Algérie pour construire la centrale électrique solaire Desertec au Sahara avec transport d'électricité vers l'Europe! Le projet Transgreen concernerait le transport de l'électricité à travers la Méditerranée.  La Commission Européenne propose Zeekracht, anneau de milliers d'éolienne en mer du Nord! Desertec et Transgreen couvriraient chacun 15% des besoins énergétiques de l'Europe.

    La France projette la construction de trois EPRs et conclut de nombreux accords de construction de centrale nucléaires. Cette politique nucléaire tous azimut est dangereuse:

    • la multiplication des centrales multiplie les risques d'accidents,
    • chaque centrale constitue une cible d'attentat,
    • il vaut mieux produire de l'électricité sur le lieu de consommation plutôt qu'en un lieu centralisé pour éviter la perte électrique du transport,
    • à 5 milliards pièce les EPR sont trop chers, le projet éolien offshore semble moins coûteux et dangereux,
    • Autant ne pas accroître les quantités d'uranium à recycler,
    • Les grands contrats sont soumis aux aléas politiques!

    Les économies d'énergie, ainsi que la production et la consommation d'électricité locale sont plus prometteuses. Solaire, hydraulique, éolien, biomasse et autres sources locales favorisent l'indépendance énergétique!

  • SolarImpulse!

    Espérons que l'avion solaire SolarImpulse et le bateau solaire PlanetSolar éclipseront les projets mégalos VirginGalactic de Branson,

    • SolarImpulse de Bertrand Piccart, avion de 64 mètres d'envergure avec 4 hélices, 200 mètres carrés de panneaux solaires, 400 kg de batteries sur 1600kg. Il vient d'effectuer un vol de 24h en Suisse,
    • Planet Solar est un bateau solaire multicoque de 35 mètres équipé de 470 mètres carrés de panneaux solaires!

    Toujours en recherche de sensationnel, Richard Branson a créé Virgin Galactic pour construire l'avion suborbital SpaceShipTwo. Il emmènera ses 5  passagers 5 minutes dans la stratosphère pour la modique somme de 200 000$! SpaceShipTwo subit 18 mois de tests avant les vols commerciaux au plus tôt en 2012! 300 personnes auraient déjà réservé pour ce voyage de 2 heures dont 5 minutes dans l'espace à 120 kilomètres de la terre! A l'heure de la réduction des émanations de CO2, pourquoi une telle gabegie énergétique n'est elle pas interdite? Insensé à l'heure de la crise de l'énergie et des économies de CO2!

    Alors que le voyage est synonyme de découverte et de rencontre, le degré zéro du voyage est atteint avec le tourisme de l'espace! Nul risque de rencontrer quelqu'un, ni de découvrir une nouveauté lors d'un tel voyage dans le vide. Le seul risque non négligeable reste l'accident! De tels voyages représentent un gaspillage d'énergie, une production inutile de CO2 et des risques inutiles.

    Je propose donc aux amateurs d'un tel voyage de rester enfermé chez eux pour la durée prévue, environ trois jours. Ils agrémenterons ces journées en dépensant 1% de la somme ces journées: vidéos, livres, disques, aliments, boissons. S'l manque de sensations fortes, certains manèges leur en procureront! Ces jours seront mis à profit par le voyageur en chambre pour choisir où investir à bon escient les 99% restants, des pistes la famille, des entreprises, des associations.

    Curieux que malgré tous les appels aux économies d'énergie, compagnie d'aviation de luxe, ventes et locations de jets prospèrent!

     

  • objets écolos?

    De nouveaux objets feront chuter la consommation d'énergie, à quand:

    • Des cocottes solaires qui chauffent au soleil,
    • des lampes à diodes à détection de présence alimentées par des cellules solaires!
  • Economies d'énergie

    En septembre 2006, j'ai remplacé ma chaudière à gaz de 8 ans par une chaudière basse température de 24 kwh. Le ballon d'eau chaude de 60 litres de la chaudière remplace un cumulus électrique de 200 litres. L'investissement de 3500€ a été financé par un prêt à taux 0% GDF-DolceVita et un crédit d'impôt. Ma maison 1930 de 3 étages n'est pas très bien isolée, mais c'est une maison de ville mitoyenne des deux côtés! Je précise que j'habite le Nord!

    Après cette échange, ma consommation de gaz est au moins divisée par 2! De plus, comme ma chaudière remplace le cumulus pour l'eau chaude, ma facture d'électricité a été divisée par trois! En fait,

    • en 2006, j'ai payé 1200€ de gaz et 530€ d'électricité, soit 1730€ au total,
    • en 2007, j'ai payé 600€ de gaz et 200€ d'électricité, soit 800€ au total!

    Comme un crédit d'impôt rembourse 50% de l'investissement, la chaudière est payée en 2 ans!

    Une chaudière à condensation aurait elle le même effet?

    Le suivi de consommation à partir des factures Gaz de France est difficile, elles ne font plus apparaître la valeur de l'index. De plus, l'unité exprimée est le kilowatt heure alors que l'index est en mètre cubes! Il faut donc savoir qu'un mètre cube de gaz correspond environ à 10 kilowatts heure, un litre de mazout ou essence représente environ la même quantité d'énergie par contre il faut une bûche sèche de 3 kilos!

    En 2007, ma consommation d'énergie est de 11000kwh à comparer avec les 25000kwh de 2006, soit une baisse de 66%! Pour une surface d'environ 180 mètres carrés, je consomme environ 61kw du mètre carré, soit pas loin des 50kw du mètre carré préconisés pour le neuf. Avec quelques efforts d'isolation, je compte bien y arriver!

    Mon challenge  est de maintenir ma consommation sous 1000 euros! La prochaine étape serait d'installer des panneaux solaires! 30 m2 de panneaux photovoltaiques produiraient 2500 kw par an pour un investissement de 25000€, les panneaux ne sont donc pas encore prêts de compenser ma consommation!

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu