Avertir le modérateur

retraites

  • Qui paiera nos retraites?

    A l'horizon 2020, il y aura 18 millions de retraités en France. Si chaque retraité coûte 22000 euros (retraites + coût maladie), cela fera 396 milliards par an!
    Les salariés payés au lance pierre paieront ils?

  • Retraites proratisées!

    Pour les retraités touchant une retraite française mais résidant à l'étranger, proratisons les retraites selon le niveau de vie du pays de résidence. Un retraité exilé touchera une retraite recalculée selon le niveau de vie de son pays de résidence.

    De plus, prélevons un impôt à la source sur toutes les retraites, un retraité exilé payera malgré tout  un impôt en France et participera au redressement de notre pays.

    Tout cela évitera les exils au frais des caisses de retraites qui spolient les jeunes travailleurs!

  • Indigne?

    Certains hauts fonctionnaires, enseignants, juges, conservateurs, militaires, policiers, ambassadeurs demandent  sans cesse plus de moyens et critiquent le gouvernement! Notre pays est exsangue et croule sous les charges et les dettes! Le devoir des fonctionnaires est d'appliquer la politique gouvernementale, de s'adapter et de réduire les charges!

    Dans son manifeste "Indignez vous!", Stéphane Hessel, ancien haut fonctionnaire et ambassadeur, prone l'indignation! Pourtant, il ne s'indigne pas que les hauts fonctionnaires comme lui, bénéficient d'une carrière évolutive et de salaires  importants aux frais du contribuables et continuent à toucher une retraite importante aux mêmes frais? Les anciens ambassadeurs touchent probablement des retraites supérieures à 5000 euros alors que beaucoup de jeunes qui travaillent touchent moins de 1000 euros! Indignons nous de tous ces hauts fonctionnaires qui, non contents d'être grassement payés, critiquent sans cesse la République. D'ailleurs un fonctionnaire à la retraite sortant de la réserve qui lui sied devrait être exonéré de retraite!

    Pour éviter tous ces abus, les retraites publiques, leurs cumuls, aisi que le cumul avec un salaire public devraient être plafonnées à 5000 euros mensuels.

    Pour une meilleure répartition, rapprochons nous des systèmes britannique et nordiques qui comportent une retraite de base garantie aux ayants droits, les compléments étant à la charge de chacun?

  • Retraites solidaires?

    A l'heure des manifestations et grèves pour une égalité des retraites publiques et privées, une réforme des retraites devient urgente! Par leur grève, les salariés RATP et SNCF demandent ils une harmonisation de leur retraite sur celle des privés? Une réforme équitable des retraites  constituera une avancée sociale pour les générations futures. Malheureusement, les mesures trop limitées du projet actuel ne suppriment pas le risque de faillite sociale de notre pays, ces mesures seront

    • report progressif de l'âge légal de retraite à soixante deux ans,
    • augmentation des cotisations retraite des fonctionnaires,
    • prise en compte individuelle de la pénibilité pour les départs anticipés,
    • taxe de 1% sur les revenus des capitaux et hausse de 1% de la dernière tranche fiscale!

    Pour les salariés du privé, la pénibilité sera prise en compte de façon individuelle à partir d'une invalidité reconnue à 10%, en sera t il de même pour les autres régimes spéciaux?

    Tout comme il y a majoration pour vie chère dans certains département d'outre mer, les retraites devraient être proratisées au coût de la vie pour les séjours au long court dans des paradis à bas coût! On taxe les revenus du capitaux, mais les investisseurs payeraient ils pour des retraites mal gérées et qu'il ne toucheront pas? Malheureusement, ces mesures n'équilibreront pas les comptes. Actuellement, il y a 12.2 millions de retraités du privé et 2.4 millions de la fonction publique,

    • retraite moyenne mensuelle du privé est de 1180 euros brut, celle du public de 1689 euros (1850 euros pour les fonctionnaires d'état),
    • 17.2 millions d'actifs cotisent dans le privé et 4.5 millions dans le public,
    • calcul sur les 25 meilleures années dans le privé et les six derniers mois dans le public,
    • les retraités aisés actuels devraient participer à l'effort!

    Cette différence s'explique par le calcul de la retraite fait sur 25 ans pour les privés et sur les 6 derniers mois pour les publics. Le privé cotise 10.53% de son salaire et le public 7.83%, de plus, le public ne cotise que 6 mois par rapport à la retraite qu'il touche, impôts et caisses du privé paieront elles la différence? Le rendement des cotisations publiques est largement supérieur à celui des cotisations du privé! Dans notre beau pays soucieux d'égalité, l'inégalité face aux retraites est criante. Les privés cotisent plus pour toucher moins moins longtemps, les publics cotisent moins pour toucher plus plus longtemps! Est ce bien raisonnable? A quand l'harmonisation?

    Les scénarios du COR (conseil d'orientation des retraites) prévoient un déficit croissant des régimes partant du déficit annuel actuel de 20 milliards d'euros pour arriver à 100 milliards en 2050! Mais ces scénarios restent optimistes car ils prévoient un chômage faible et une croissance de 1.5%. Décroissance et baisse de salaires face à la concurrence ne sont pas prévus! Dès à présent, les salariés cotisent pour des fonctionnaires et des retraités qui gagnent plus qu'eux!

    Les revenus du capital seront taxés à 1%, ce qui ne rapportera guère que 800 millions d'euros. En 2009 une taxe de 1,1% qui finance  le RSA (revenu de solidarité active) a été instaurée, elle rapporte 833 millions (27% de moins que prévu). L’assiette de la taxe vaut donc 75,7 milliards d’euros. Cette taxe porte sur tous les revenus du capital (sauf les livrets A, jaunes et PEP). La taxation de ces revenus est déjà de 30%, accroître cette taxation fera fuir des capitaux et diminue les revenus taxables à long terme!

    Les régimes spéciaux de retraites sont présentés comme un acquis social! Or le montant des retraites est très inégal selon les régimes! Une solution juste serait un même régime de retraites pour tous les salariés du privé, du public ou des fonctionnaires comme en Suède. L'adossement au régime général de régimes ayant plus d'avantages constitue un abus de bien social! Au lieu d'appauvrir nos entreprises avec des charges supplémentaires mal redistribuées, serrons nous la ceinture! Dans un soucis d'égalité, le régime de retraite devrait être le même pour tous les Français!

    Le système de redistribution favorise les retraités actuels! Certains retraités touchent des retraites beaucoup plus élevées que la moyenne des travailleurs, cette nouvelle forme d'exploitation  n'est pas viable à long terme! Les salariés actuels ont de faibles salaires, ils auront des retraites plus faibles encore, alors qu'ils payent des charges élevées! Où est la justice? Périodiquement, des retraités manifestent pour défendre leur pouvoir d'achat! Certaines retraites sont faibles, mais il faudrait réduire les retraites élevées pour augmenter les basses! Impossible de charger davantage les salariés.

    Pour les retraités en général, l'aspiration à vivre aux dépends des travailleurs n'est elle pas égoïste? Considérée sous cet aspect, la retraite serait plutôt anti-sociale! Que les retraites supérieures à une certaine somme, par exemple 1000 euros, cotisent au chômage et à la retraite réinjecterait de la solidarité!

    Si les personnes en bonne santé travaillaient le plus longtemps possible, en s'arrêtant progressivement, la solidarité financerait d'autant mieux les malades incapables de travailler plus longtemps! Une réforme des retraites constituera une avancée sociale pour les générations futures!

    Comme le suggère un commentaire, cette chronique audio de Philippe Jurgensen sur CanalAcademie résume parfaitement la situation.

     

     

  • Retraites sauce Madoff?

    Tout le monde est scandalisé par Madoff qui redistribuait l'argent des souscripteurs au lieu de l'investir!

    La retraite par répartition ne suit elle pas le même schéma en redistribuant les cotisations immédiatement au lieu de les conserver pour les redistribuer à ceux qui les ont payées?

    Qu'adviendra t il le jour pas si éloigné où

    • les cotisants gagneront moins que les retraités?
    • il y aura plus de retraités que de cotisants?

    Une des pistes serait que les retraites supérieures à une certaine somme, par exemple 1000 euros, cotisent au chômage et à la retraite!

    La retraite par répartition s'apparente au schéma de Madoff. Les rentiers se partagent les versements. Avec la baisse démographique, la baisse des salaires, la baisse de la croissance le chômage les recettes futures baisseront, il sera donc plus difficile de  payer les futurs rentiers!

    Comme les cotisations retraites sont obligatoires, il s'agit de Madoff obligatoire. De plus, nos caisses de retraite empruntent en comptant sur une croissance future pour rembourser! On taxe les revenus du capitaux, mais pourquoi payeraient ils des caisses de retraites mal gérées? En ne cotisant que six mois par rapport à la rente, le système ne tient pas! Certains ayant droits ne cotisent que 6 mois par rapport à la rente qu'ils toucheront, le système court rapidement à sa perte.

    Les scénarios du COR (conseil d'orientation des retraites) prévoient un déficit croissant des régimes partant du déficit annuel actuel de 20 milliards d'euros pour arriver à 100 milliards en 2050! Mais ces scénarios restent optimistes car ils prévoient un chômage faible et une croissance de 1.5%. Décroissance et baisse de salaires face à la concurrence ne sont pas prévus! Dès à présent, les salariés cotisent pour des fonctionnaires et des retraités qui gagnent plus qu'eux!

    Les revenus du capital seront taxés à 1%, ce qui ne rapportera guère que 800 millions d'euros. En 2009, la taxe de 1,1% qui finance  le RSA (revenu de solidarité active) a rapporté 833 millions (27% de moins que prévu). L’assiette de la taxe vaut donc 75,7 milliards d’euros. Cette taxe porte sur tous les revenus du capital (sauf les livrets A, jaunes et PEP). La taxation de ces revenus est déjà de 30%, accroître cette taxation fera fuir des capitaux et diminue les recettes à long terme!

    Le modèle par répartition français ne respecte pas le contrat social!

    D'ailleurs tous ces emprunts d'organismes sociaux basés sur croissance future pénalisent les générations futures, ainsi,

    • collectivités locales, déparmentales, régionales et état,
    • caisses de retraite, sécu et chômage

    empruntent à tour de bras sous prétexte de nous satisfaire!

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu