Avertir le modérateur

recherche

  • Usines à gaz?

    Après sa panne, le CERN redémarre le LHC en douceur. Le LHC (Large Hadron Collisioner) est un équipement lourd de recherche en physique nucléaire! Son rôle est de mettre en évidence l'existence du boson de Higgs, cela fait cher de la particule. A peine inauguré en septembre 2008, le LHC tombait en panne! Une remise en service au ralenti a été effectuée en septembre 2009! Mais le LHC risque t il de fonctionner? Il comporte au moins 10000 aimants supraconducteurs complexes qui ont une probabilité de panne non négligeable! Le CERN, centre d'étude et de recherche nucléaire, est un centre de physique expérimentale installé à Genève.

    Le LHC  est un tunnel de 27 km de long entre France et Suisse près de Genève. Il représente un investissement de 3.5 milliards d'euros! Son objectif est de mettre en évidence des particules de physique théorique.

    Ci dessous, la probabilité de bon fonctionnement pour 10000 équipements selon le taux de panne d'un équipement:

    • taux de panne de 1/1000,    probabilité de bon fonctionnement de 0.37,
    • taux de panne de 1/10000,  probabilité de bon fonctionnement de 0.90,
    • taux de panne de 1/100000, probabilité de bon fonctionnement de 0.99.

    Espérons un taux de panne d'un équipement 1/10000 plutôt que de 1/1000!

    Du même acabit, ITER coutera 16 milliards pour tester la fusion nucléaire. Le test de 6 minutes produirait 30000 tonnes de déchets radioactifs.  ITER nécessitera 10000 tonnes d'acier et 130 tonnes de nobium étain alors que la production mondiale de cet alliage n'est que d'une tonne par an! Certains scientifiques demandent l'arrêt de ce projet pharaonique!

    Avec la crise ne faudrait il pas stopper ces programmes? LHC et ITER sont des projets de recherche en physique dont l'investissement représente respectivement 3,5 milliards d'euros et 16 milliards d'euros. L'investissement  de 3,5 milliards d'euros du LHC est du même ordre que celui de la constellation Galileo! Est il bien raisonnable d'investir 3,5 milliards d'euros pour mettre en évidence quelques particules? Cela fait cher de la particule! L'Europe prêche l'équilibre budgétaire par ailleurs,  a t elle les moyens d'un tel porte avion? Au lieu d'investir dans de tels projets très aléatoires, l'Europe devrait plutôt investir dans ses entreprises! De plus, le CERN consomme 230 mégawatts par an, soit autant que le canton de Genève, est ce bien raisonnable à l'heure des économies d'énergie?

    Le même sort attend t il tous ces grands projets ITER, LHC, Soleil?  Ces grands projets sont vendus aux politiques sur des promesses de découvertes, mais sont ils vraiment utiles? Tous ces grands projets ne seraient ils pas plutôt des pompes à finances?

    Souvenons nous que les grandes découvertes proviennent d'individus indépendants de toute recherche étatique: Archimède, Galilée, Einstein pour ne citer qu'eux. Le microprocesseur, les moteurs, l'avion pour ne citer que ces mécanismes!

    Iter est un projet international d'expérimentation de la fusion nucléaire implanté à Cadarache. Iter se heurte à la complexité de la réalisation, le projet passe de 5 milliards d'euros à 10 milliards d'euros, sans compter les frais d'exploitation du site. La construction du coeur nécessite 10000 tonnes d'aciers refroidis, ainsi que cuivre, titane et alliages. Le projet nécessite 130 tonnes de nobium - étain, alors que la production mondiale actuelle est d'une tonne par an! Espérons que ce projet ne suivra pas le LHC sur la piste de la complexité!

     

  • Universités et recherche française!

    Au 1ier janvier 2009, une première vague d'université est devenue autonome! Dommage que celles qui ont été choisies dans les 10 universités d'excellence ne fasse pas forcément partie des autonomes! La dynamique la plus forte se situe à Strasbourg où trois universités se regroupent pour former la plus grande université autonome française, également pôle d'excellence, avec 42000 étudiants, 5300 enseignants chercheurs, 400 administratifs.

    L'état finance à perte des recherches dénuées d'intérêt! Une revendication courante est d'allouer 3% du PIB pour la recherche! Au lieu de d'allouer 3% du PIB à la recherche de façon aveugle, attribuons les moyens nécessaires et suffisants gage d'une recherche efficace! La recherche publique est trop coupée des entreprises, favorisons la recherche sur contrat! Avec le développement d'internet et des communications , beaucoup de recherches sont faites par des individus! D'ailleurs la plupart des grands découvertes sont le fait de free lance!

    Le salaire des universitaires est il compté dans ces 3%? La modification des obligations de recherche et d'enseignement des universitaires distinguera recherche et enseignement de chacun!

    Contrairement à une idée répandue, l'augmentation des budgets recherche ne génère pas systématiquement de la croissance, comme pour tout investissement, il faut qu'il soit approprié! Ainsi les pays de l'OCDE qui se développent le plus vite consacrent moins de 2% à la recherche: Irlande, Norvège, Royaume Uni, Pays Bas, Australie! En tenant compte de toutes les recherches financées par les entreprises, nous dépassons probablement ces sacrés 3%! D'ailleurs dans la plupart des pays de l'OCDE la recherche est financée  au 2/3 par les entreprises et 1/3 par l'état, ce qui garantit l'orientation appliquée de la recherche! En France, le financement des entreprises et celui de l'état sont du même ordre. Au dela de la technique une part importante de l'innovation est organisationelle ou commerciale!

    Des pistes pour améliorer l'efficacité de la recherche universitaire française:

    • Piloter la recherche par projets,
    • Augmenter les collaborations recherche-industrie,
    • Valoriser la part marketing et commerciale dans les dépenses de recherche,
    • Augmenter les droits d'inscriptions universitaires pour responsabiliser étudiants et enseignants, éviter formations  et inscriptions bidons!

    Face aux difficultés de l'économie française, faisons mieux avec moins de moyens!

     

     

  • Recherche française!

    Certains chercheurs manifestent régulièrement montrant leur vrai image de chercheurs de crédit publics.

    La comparaison avec l'Allemagne et les USA montre que les financements publics y sont inférieurs, mais les financements d'entreprises plus importants! En fait, l'état français finance trop la recherche publique au détriment des coopérations avec les entreprises. Le crédit d'impôt recherche favorise ces coopérations!

    Le statut de chercheur à vie n'est pas des plus stimulant et conduit souvent à l'endormissement! De fait, la recherche française est plus bureaucratique et administrative que scientifique d'où un état d'esprit revendicatif!

     

  • Régulation enseignement recherche

    Pour renouveler notre enseignement, la création d'une autorité de l'éducation devrait être sur le tapis! Pour l'enseignement et les universités, l'éducation nationale valide ses propres programmes et diplômes ainsi que ceux de ses concurrents! Nous étions dans la même situation pour la recherche où le CNRS valide sa recherche et celle de ses concurrents. A une époque pas si éloignée France Telecom était juge et  partie dans le domaine des télécommunications, il était à la fois opérateur et controlait des équipements et accordait des dérogations. Avec l'ARCEP, les rôles sont maintenant séparés.

    L'attibution des budgets universitaires dépendre du taux de réussite et du taux d'insertion des diplômés et non pas du nombre d'inscrits! De plus, les frais d'inscriptions devraient être sensiblement plus élévés pour éviter les inscriptions pour convenance personnelle ou couverture sociale.

    L'AERES (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) chargée d'évaluer la recherche et les enseignements LMD constituera une agence d'évaluation ndépendante si ses membres viennent d'horizon divers!

    L'ANR (agence nationale pour la recherche) attribue quant à elle les moyens.

  • OrangeLab

    Pour rapprocher recherche, développement et marketing, Orange a un réseau d'Orange Labs.

    Ces centres de recherche regroupent environ 5000 personnes pour un budget global de un milliard d'euros. Ils sont implantés à Paris, à Lannion et Londres, San Francisco, Le Caire, Pékin, Tokyo, Séoul, Varsovie. Ces centres coopèrent avecd'autres organismes de recherche, le centre de Boston travaille par exemple avec le MIT.

    Les dépenses de recherche et développement d'Orange sont de l'ordre de 1,7% du chiffre d'affaire annuel alors que pour Vodaphone et Deutsche Telecom, elles sont plutôt de 0,8% du CA annuel! Grâce à ces centres, FT sort de nouveaux produits tels la Livebox!

    Dans ces centres, un triumvirat pilote chaque projet,

    • un spécialiste marketing qui identifie et définit le produit,
    • un homme recherche - développement qui conçoit et réalise,
    • un intervenant réseaux et systèmes d'information intègre le projet.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu