Avertir le modérateur

Pme

  • Tarifs postaux!

    De nouveaux tarifs postaux sont apparus au 1er janvier 2015! La lettre prioritaire passe de 66 à 76 centimes, soit une augmentation de 15%. Tous les autres tarifs augmentent du même ordre! Le tarif Lettre éco internationale n'augmente pas, mais disparaît! L'augmentation pour les envois internationaux de 500gr en zone 1 est de 63%, l'envoi international de 500gr passe de 4,3€ à 7€ (passage d'éco international à lettre prioritaire internationale).

    Alors que le CICE (crédit d'impôt compétitivité) améliore les comptes 2014 de laPoste de 600 millions d'euros (300 en 2013), l'Arcep se soucie t elle des difficultés des entreprises pour valider de telles augmentations?

    Par ailleurs, la limitation de poids à 3kg se comprend, mais  celle de l'épaisseur des plis  limités à 3cm est catastrophique pour les envois de livres, 5 cm conviendrait davantage! Les machines à trier ont elles changé le 31 décembre 2014?

    La gamme de timbre avec valeur faciale a été réduite, laPoste n'offre plus que 4 timbres Marianne à valeur faciale: 0.01, 0,05, 0,1 et 1 euros, exit les beaux timbres. Qui veut affranchir au tarif économique se débrouillera ou louera une machine à affranchir! Aucune réduction pour les achats en volume fussent ils de quelques milliers d'euros! Pour bénéficier du tarif entreprise, il faut louer une machine à affranchir chez un partenaire de laPoste, un relent de vente forcée?

    Cette augmentation des tarifs postaux de plus de 15% met en danger beaucoup d'entreprises de vente par correspondance! Mettra t elle aussi en danger la Poste en diminuant le trafic postal? En général, pour augmenter le nombre de clients une entreprise baisse les prix!

    Pour augmenter ses recettes, laPoste augmente les prix! Trop gourmande, laPoste perdra t elle  clients et des recettes? La notion de service public est elle toujours d'actualité?

  • Revenu des patrons!

    L'INSEE publie une étude sur le revenu des patrons. Elle parle d’un revenu de 36 400 € par an, mais l'INSEE devrait publier le revenu des patrons de PME sans prendre en compte celui des professions libérales. Comme le souligne le CREF, une telle étude montrerait que beaucoup de patron gagnent moins que le SMIC voire rien du tout!

  • Autoentrepreneurs!

    En juillet 2010, plus de 500000 autoentrepreneurs étaient déclarés, mais en 2011 le nombre de créations diminue. Différentes questions apparaissent:

    • un autoentrepreneur sans activité ou à chiffre d'affaire faible est il assuré social?
    • quid de la garantie décenale?

    Pour l'instant, le chiffre d'affaire moyen des revenus déclarés à l'Urssaf est 5000 euros par an. Entre 30 et 50% des autoentrepreneurs déclarent un revenu! Leur chiffre d'affaire total dépasserait 2 milliards d'euros pour 2009.  Un million d'autoentrepreneurs avec 10000 euros de chiffre d'affaire annuel injecteront 10 milliards d'euros dans notre économie! Ils doperont notre pays et insuffleront un esprit d'innovation!

    Depuis 2009, le statut d'autoentrepreneur permet à toute personne de créer son activité par simple déclaration sur internet. Un salarié peut démarrer une activité en restant salarié. Pour une activité artisanale, l'enregistrement à la chambre des métiers est obligatoire.

    Le chiffre d'affaire annuel d'une auto-entreprise doit être inférieur à:

    • 80300 euros pour la vente de marchandises,
    • 32100 euros pour les services,
    • en cas d'activité mixte, le plafond est de 80300 euros avec un maximum de 32100 euros de services.

    TVA et charges sociales sont payées par un pourcentage du chiffre d'affaire:

    • 12% pour la vente de marchandise + 1% de prélèvement fiscal libératoire,
    • 21.3% pour les services + 1.7% de prélèvement fiscal libératoire pour les services commerciaux et artisanaux ou 2.2% pour les autres services,
    • Le prélèvement fiscal libératoire de 1 à 1.7% s'applique si les revenus du foyer fiscal sont inférieurs à 25926 euros par part (limite supérieure de la 3ième tranche) pour 2008. Sinon les revenus s'ajoutent aux revenus imposables après l'abattement appliqué aux microentreprises (71% pour la vente de marchandises, 50 pour les autres BIC, 34% sinon BIC.

    Attention, comme tout entrepreneur individuel, l'autoentrepreneur est responsable sur ses biens. Pour préserver sa résidence, il y a lieu de  faire une déclaration d'insaisabilité chez un notaire. Les statuts EURL, SARL, SAS, SA garantissent une indépendance des biens perso et de l'entreprise. De plus, une société permet la déduction de frais, ce qui n'est pas possible pour un autoentrepreneur!

    Différentes remarques:

    • une auto entreprise dépassant les plafonds sera transformée en société!
    • les factures ne comportent pas de TVA,
    • pas d'embauche quelqu'un même  pour quelques heures, sauf à payer un autre autoentrepreneur,
    • Une entreprise  employant un autoentrepreneur s'affranchit des lourdeurs du salariat.
    • obligation de s'immatriculer au répertoire des métiers si l'activité principale est artisanale,
    • Fonctionnaires, professions libérales ou chômeurs peuvent s'autoentreprendre.
  • TVA restauration!

    Une campagne des syndicats de restaurateurs met en lumière la gain de la baisse de TVA. La gauche voulant revenir sur cette mesure, ce sera l'un des enjeux de la présidentielle.  Cette mesure aura maintenu ou créé 100000 emplois, (25000 emplois crés, 30000 sauvés, 35000 contrats d'apprentissage). 100000 emplois évitent un milliard d'euros de dépenses sociales, font rentrer 500 millions dans les caisses sociales, l'état s'y retrouve donc rapidement!

    La TVA des produits non alcoolisés des cafés restaurants est passée 19,6% à 5.5% au 1er juillet 2009! Cette mesure évite une hausse de prix des cafés indépendants! Cette baisse de TVA a évité des fermetures de cafés et favorisé la création de nouveaux établissements! Plus de 15000 sont créés chaque année au lieu de 10000 avant la baisse de TVA. L'avenir des cafés passe aussi par une offre multiservices!

    La baisse de TVA de restauration ne représente pas une perte nette pour l'état! La TVA sur les boissons alcoolisées reste à 19.6%. Par ailleurs,  une part importante du chiffre d'affaire des restaurants provient de repas d'affaire! Comme les entreprises paient moins de TVA, elles en récupèrent moins et en paient plus à l'état!

    La France offre: 36600 cafés, 92400 restaurants, 18300 restaurants d'hôtels. Ils réalisent environ 40 milliards de chiffre d'affaires.

    Ne serait l'occasion de remonter la tva de 5.5% à 6.5 pour introduire la TVA sociale? Cette TVA sociale financerait les charges sociales des salariés! Les employeurs ne paieraient plus de charges sur les salaires, cela dynamisera l'emploi français! Avec une tva sociale, les charges frapperont également les produits importés au lieu de frapper les salaires des travailleurs français! D'ailleurs une part de la TVA à 19.6 pourra être récupérée. Cette récupération sera à compenser par la réduction des dépenses de l'état et des collectivités!

     

  • Salaire de patrons?

    Régulièrement les médias bruissent des  salaires élevés de grands patrons.

    Mais pour quelques grands patrons, il y a 2 millions de patrons de PME ne gagnent pas toujours le smic!

    Pourquoi n'en parle t on jamais?

    L'Insee donne les chiffres suivants:

    • Salaire mensuel moyen des fonctionnaires en 2008:      2328,00 Euros,
    • Salaire mensuel moyen des salariés   en 2008:             2069,00 Euros,
    • Revenu mensuel moyen des patrons  de petites entreprises en 2005:    1850,00 Euros!

    Les + protégés sont le + payé, les plus exposés sont le - payé!

    ,

     

  • Commerces!

    Dans nos villages et quartiers, l'animation se fait par le commerce.

    Cependant, certains petits commerçants travaillent de nombreuses heures pour des revenus souvent faibles. Comme ils facilitent la vie de quartier, ils ont cependant un rôle social. On le constate par défaut dans les grands ensembles où l'absence du commerce local appauvrit et dégrade les relations.

    Les impôts et charges auxquels sont assujettis nos commerçants les appauvrissent. Un seuil d'exonération allégerait les charges des commerçants à faibles revenus. Une telle mesure reconnaîtrait le rôle social du commerce de proximité et soutiendrait son existence. Elle créerait de nouveaux commerces et éviterait la disparition d'autres, tout cela redynamiserait fortement nos villages et quartiers.

                 
  • Dynamisons nos entreprises!

    Les obligations des entreprises croissent sans cesse. Je relève en ce moment:

    • le stress en entreprise
    • l'égalité homme-femme
    • les plus de 50 ans
    • les handicapés
    • les ségrégations diverses,
    • de nouvelles taxes,
    • etc..

    Quelques remarques à contre courant:

    • le stress est inévitable dans une entreprise active!
    • L'égalité homme-femme progresse sans loi,
    • De nouvelles taxes ne sont pas un remède, taxer fait fuir le peu d'entreprises qui reste,
    • quand il ne restera plus rien, ils voudront encore taxer!

    Favorisons un contrat de travail unique pour tous jeunes et moins jeunes, salariés du public et du privé. Il sera résiliable par contentement mutuel! Avec un marché de l'emploi dynamique, tout le monde trouvera sa place!

    Trop de contraintes freinent le développement de nos entreprises et les embauches, le rôle de l'état et du gouvernement n'est pas d'instaurer de nouvelles contraintes légales mais de libérer l'initiative des entreprises!

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu