Avertir le modérateur

Finances

  • Capitalisation boursière mondiale!

    La capitalisation boursière des principales places financières dans le monde en 2013 vaut environ 60 000G$ soit environ 10000$ par habitant du globe! Les Etats-Unis pèsent environ 25000$, soit presque la moitié.

    Le jour du Brexit, l'indice MSCI World a chuté de 5%, soit 2,3 milliards, sa valorisation avoisine donc 45 000 milliard $. Comme MSCI intègre les principales actions mondiales, sa valeur est moins élevée.

    Le montant cumulé des produits dérivés qui s'élève à 600 000G$ est encore plus inquiétant!

    Ces valeurs cumulées sont fictives, si tout le monde vendait en même temps cela ne vaut plus rien!

    Pour la richesse mondiale, seule devrait être prise en compte les dividendes. La même remarque vaut d'ailleurs pour l'immobilier!

     

  • Pour un euro grec!

    En éternisant les discussions avec la Grèce, les dirigeants européens démoralisent les Européens! Depuis 5 ans on ne parle que des Grecs, n'y a t il pas d'autres problèmes? Quid de l'immigration, de l'Ukraine, du chômage etc..

    Avec le non au référendum sur l'euro en Grèce, la situation s'éclaircit, la Grèce refuse l'euro et instaurera une nouvelle monnaie. Les Grecs ne peuvent décider seuls que l'Europe doit leur faire crédit, sous peine de déni de démocratie, c'est aux autres Européens de voter! Le référendum en Grèce aurait du être faite depuis longtemps sans attendre les premiers défauts de remboursement! 

    Les Grecs doivent améliorer leur gestion en payant: charges, tva et impôts et baisser les dépenses au lieu de demander aux autres européens de payer pour eux! Dans l'attente de réformes en ce sens, la Grèce basculerait en "euro grec" pour revenir à l'"euroPéen" lorsque ses comptes seront rétablis! Cela évitera ces discussions sans fins et les Grecs seront libre de prendre les mesures qu'ils souhaitent sans ingérence extérieure!

    Le mécanisme serait le suivant:

        tous les euros grecs BCE sont convertis en euro grec BCG (banque centrale grecque),
        les échanges intérieurs grecs se font sur la base de l'euro grec BCG,
        la dette est remboursée en euros grecs,
        l'euro grec flotte par rapport à l'euroPéen,
        l'euroGrec redevient européen lorsque certains critères budgétaires sont remplis.

    Les créditeurs grecs y perdraient mais moins qu'en cas de faillite de la Grèce!  Cela évitera que les contribuables européens ne payent des impôts pour les Grecs qui n'en payent pas.

    Si, comme on le dit, il n'y a pas de cadastre en Grèce, son instauration est simple. Il suffit de promulguer une loi déclarant que tout terrain pour lequel la taxe foncière n'est pas payée est réputé sans propriétaire et appartient donc à l'état!

    Ce changement, loin d'être dramatique, éclaircira la situation au bénéfice de tous. Laisser perdurer la situation actuelle est une attitude perdante pour tous, donnons la souplesse pour permettre des changements bénéfiques à tous!

    Cela évitera que les contribuables européens ne payent des impôts pour les Grecs qui n'en payent pas.

    Vers 2002, Goldman Sachs a conseillé à la Grèce un montage financier pour rester dans les clous des 3% de déficit et entrer dans la zone euro. Ce montage était basé sur l'obtention de capital contre des recettes futures (taxes d'aéroports, loteries, etc..) déléguées au prêteur, une forme de privatisation temporaire. A l'époque, Goldman Sachs aurait encaissé une commission de  300 millions d'euros pour son rôle de conseil et d'intermédiation.

    Ces opérations sont illégales depuis 2004, de plus Goldman Sachs a ensuite investi sur des crédit default swap contre la monnaie grecque. Ne s'agit il pas d'un délit d'initié? Pourquoi le régulateur financier européen ne porte t il pas plainte ou ne négocie t il pas une amende qui renflouerait partiellement la Grèce?

  • BCE à la manoeuvre?

    La BCE (banque centrale européenne) envisage différents scénarios pour sauver la zone euro de l'asphyxie

    1. racheter de la dette de tous les pays de la zone euro au prorata de leurs parts à la BCE
    2. racheter de la dette des pays de la zone notés AAA
    3. soutenir le rachat de la dette nationale par les banques nationales des pays concernés.

    Dans 1 l'engagement de la BCE serait risqué, dans 2 la BCE aiderait les pays qui en ont le moins besoin, 3 reste le plus plausible. Reste à savoir quel soutien la BCE apportera aux banques nationales!

  • Emprunts d'état!

    Actuellement le taux des emprunts d'état à 10 ans est de 0.8% pour la France et de 0.6% pour l'Allemagne.

    Ces taux deviendront ils négatifs comme ceux des dépôts à la BCE renumérés à -1%, il faudrait plutôt dire taxés!

    Des taux négatifs faciliteraient le remboursement de la dette. Ils constituent aussi une prime au laxisme
    sauf en cas de déflation supérieure au taux négatif!

  • Assurances emprunts!

    Robert Shiller, prix Nobel de l'économie 2013, propose une innovation dans les assurances emprunteurs.

    Il propose que les emprunts soient assurés sur la valeur du bien acquis, ainsi

    • les emprunts étudiants seraient  assurés sur la valeur du diplôme
    • les emprunts immobiliers sur la valeur du marché immobilier
  • Argentine et BNP même combat?

    Les relations internationales se tendent:

    • le département de la justice des USA condamne BNP-Paribas à une amende de 8.9 milliard $ et suspend temporairement sa licence aux Etats-Unis pour 2015,
    • BNP Paribas est condamné pour des transactions en dollars avec des pays sous embargo: Cuba, Iran, Soudan
    • la justice américaine s'applique car les transactions se sont faites en dollar et non en euro!

    Une condamnation trop lourde poussera les établissements financiers non américains à faire des transactions en euros ou une autre monnaie pour échapper à l'ire américaine!

    L'Argentine fait aussi les frais de cette sévérité pour le remboursement de sa dette! Le juge new yorkais empêche le remboursement aux créanciers ayant négocié sous prétexte que l'Argentine ne rembourse pas 2 créanciers n'acceptant pas la négociation et qui demandent le remboursement à la valeur nominale pour de la dette achetée à la casse! Pour contourner cette situation, l'Argentine pourrait instruire une plainte en Argentine contre les fonds vautours, rembourser les débiteurs sur des comptes argentins ouverts à leurs noms.

  • BCE au charbon!

    Lors de sa réunion du 5 juin la BCE a pris plusieurs mesures contre la déflation et pour faire baisser l'euro! Taux de dépôt négatif Injection de 400 milliards de liquidités sur 4 ans Rachat d'ABS Maintien de l'octroi de liquidité Fin de reprise des liquidités L'objectif général de ces mesures est de stimuler l'activité !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu