Avertir le modérateur

politique - Page 4

  • Mesures d'économie!

    Des mesures de relance de l'économie française ont été prises:

    • suppression des charges et impôts sur les heures  supplémentaires,
    • exonération d'impôts sur les emprunts pour l'achat de la résidence principale.

    D'autres sont en attente:

    • diminution des dépenses de l'état,
    • tva sociale,
    • distribution d'actions gratuites en remplacement des stocks options,
    • suppression de l'isf.

    L'absence de charges et d'impôts sur les heures supplémentaires diminuent le coût du travail. Avec le strict respect des 35h, les cadres colmatent souvent les brêches et assument le travail non terminé par leur équipe, d'où le malaise des cadres! Avec les heures supplémentaires exonérées de charges, un collaborateur acceptera facilement de rester si nécessaire! Cela améliorera l'ambiance! Les heures supplémentaires exonérées favoriseront la croissance.
    Certains économistes craignent que les heures supplémentaires remplacent des augmentations! Ils calculent le manque à gagner des organismes sociaux! Mais le prélèvement des charges par les organismes sociaux n'est pas un dû, la baisse des recettes les poussera à améliorer leur gestion.
    Par ailleurs, la tva sociale compensera partiellement cette diminution. De plus, comme elle augmentera le coût des produits importés, les heures supplémentaires exonérées permettront à nos entreprises de répondre à une demande plus forte de produits locaux!
    L'attribution d'actions gratuites à l'ensemble du personnel dans certaines grandes entreprises motivera  les salariés.
    La déductibilité partielle des intérêts d'emprunts favorise la fluidité du marché immobilier en augmentant les achats - ventes de renouvellement, . Les développement des ventes contrebalance partiellement les achats supplémentaires. L'augmentation du nombre de propriétaires responsabilise davantage de citoyens.
    La suppression de l'ISF favorisera l'activité économique en évitant l'exode fiscal et provoquera le retour d'une partie des 200 milliards € expulsés par l'ISF!De plus, elle favorisera l'installation en France de fortunes étrangères.

    Au dela des clivages gauche-droite, la conjonction de ces diverses mesures favoriseront la croissance et le dynamisme de notre pays! Il serait utile que le parti socialiste approuve certaines de ces mesures!

     

  • Qui dirige la France?

    Notre pays est il dirigé par un Président élu assisté d'un gouvernement nommé par lui et d'un Parlement également élu? Ou bien est il dirigé par des agitateurs qui passent leur temps à tout critiquer et à bloquer le pays?

    Cette agitation permanente met notre démocratie en danger et nous prive de la sérénité nécessaire pour travailler efficacement!

    De plus, les assemblées générales autoproclamées qui décident de poursuivre le mouvement sont noyautées par les  plus virulents! Ils s'opposent à des lois votées par un parlement élu!

    Dans les administrations et les entreprises publiques, certains fonctionnaires s'opposent ouvertement aux décisions du Gouvernement, ils oublient leur devoir de réserve! Cette situation n'est pas tenable à long terme, toute entreprise où les salariés et la direction s'opposent en permanence court à sa perte. Les esprits égarés se souviendront ils qu'ils sont au service du bien commun et non de leurs avantages propres? Dans ce contexte, rappelons certains articles de la Déclaration des Droits de l'Homme

    Art. 6. - La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

    Art. 12. - La garantie des droits de l'Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

    Art. 13. - Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

    Art. 14. - Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée.

    Art. 15. - La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

    Art. 16. - Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.

  • Politique présidentielle

    Les  critiques de Nicolas Sarkozy et François Fillon fusent, mais sont elles justifiées?

    Le président est élu sur un programme, il est donc naturel que le premier ministre l'applique, c'est le contraire qui serait surprenant! De même, l'implication du président soulève des remarques, mais quoi de plus naturel qu'un président qui s'implique dans les affaires intérieures, elles sont d'ailleurs assez graves pour qu'il se sente concerné. C'est la situation antérieure et la passivité des deux précédents présidents qui était anormale!

    De même, les polémiques incessantes sur les actes du Président prennent un tour curieux, un jour un syndicat s'émeut de l'intervention du Président dans l'espace judiciaire, un autre s'émeut de sa non intervention pour les grâces présidentielles!

    Pour la politique d'ouverture, par quel artifice serait elle bonne proposée par Bayrou et  moins bonne appliquée par Sarkozy?

    Par ailleurs, un magistrat, Serge Portelli, écrit un livre où il critique la politique de Nicolas Sarkozy. Ecrire un livre contre un gouvernement démocratiquement élu est il compatible avec le devoir de réserve attendu d'un fonctionnaire? N'est ce pas d'autant plus vrai s'il s'agit d'un magistrat? Des prises de position partisanes d'un représentant de la justice ne donneraient pas l'image d'un comportement neutre et justifieraient des écarts plus importants chez de simples citoyens. De plus, elles entacheraient l'image d'impartialité des jugements ultérieurs! L'exercice de certaines professions requiert l'exemplarité! Espérons que cela soit le cas pour le livre concerné!

    Tout ce bruit autour de l'action ne nuit il pas à l'exercice serein du pouvoir? N'est il pas en partie responsable de la difficulté à réformer la France depuis 40 ans et par la même responsable de nos problèmes financiers dus à notre immobilisme?

  • Fiscalité des entreprises

    Le gouvernement Fillon encourage la création d'entreprise par différentes mesures. Cependant une mesure inaperçue prise par le gouvernement précédent va dans le sens inverse! Jusqu'au 1er janvier 2007, les pertes d'investissements dues à une cessation de paiement d'une entreprise dans les 8 années suivant sa création étaient déductibles du revenu imposable.

    A partir du 1er janvier 2007, cette mesure ne s'applique plus, cette modification freine certains créateurs! Le succès n'est malheureusement  pas au rendez vous de toutes les créations d'entreprises!

  • Airbus Meaulte

    Le rachat des sites d'Airbus de Meaulte et Nantes se précise.

    Revendre une usine n'est pas synonyme de licenciements, au contraire, le transfert du site de Meaulte à Latécoère permettra à cette usine d'avoir d'autres clients qu'Airbus, par exemple Boeing! Par ailleurs, Latécoère sera plus à même d'assurer les investissements nécessaires notamment pour le développement de l'utilisation des matériaux composites, alors qu'Airbus se concentre sur la conception globale et la vente d'avions.

    Pour ce qui est des difficultés financières d'Airbus, si l'actionnariat populaire était davantage soutenu en France, notamment avec des fonds de pension, nos entreprises auraient moins de problèmes financiers!

  • Présidentielles et démocratie

    Au soir des présidentielles, le sourire de la perdante, la mine grave du gagnant montrent la lourde tâche de réformer la France. Pour la mener à bien, le soutien de tous est nécessaire! Ces élections montrent également la prééminence des programmes sur les principes, après 25 ans d'immobilisme, la France bouge!

    Notre soutien est d'autant plus nécessaire suite aux violences qui suivent ces élections! Réagissons à l'atteinte à la démocratie portée par des manisfestants contestant le résultat.

    Dans les soirées électorales, il est curieux de voir la tribune donnée à des politiques qui représentent moins de 5% des électeurs. Quelle est leur légitimité?  La facilité de candidats faiblement représentatifs à participer aux présidentielles mérite d'être remise en question. En effet, loin de favoriser la démocratie, ces multiples candidatures brouillent le 1er tour. Le débat réclamé par François Bayrou entre les deux tours aurait du avoir lieu avant le 1er tour. Mais, organiser un débat entre 12 candidats est impossible, il serait bruité par des candidats minoritaires qui y joueraient leur va tout!

    Il y a plusieurs possibilités pour encadrer le nombre candidats:

    • organiser des primaires à gauche, au centre et à droite,
    • augmenter le nombre de signatures requises pour participer aux présidentielles,
    • rembourser des frais forfaitaires aux candidats obtenant plus de 5%.

    Le remboursement forfaitaire de 1 million d'euros à chaque candidat obtenant plus de 5% des voix me semble la solution la plus sage. Cela évitera des affichages qui se recouvrent les uns les autres, moins utiles avec internet. De plus, une telle mesure d'économie s'impose dans un contexte de crise budgétaire! Ce remboursement étant conditionné par le suivi d'un code de déontologie demandant que les candidats ne prennent pas de position illégales telles que l'appel à l'abstention ou au désordre. D'ailleurs, la droite ne coopère pas avec l'extrême droite, il n'y a donc aucune raison que la gauche coopère avec l'extrême gauche, la gauche ne gouvernera pas tant qu'elle collaborera avec des groupuscules qui vivent à ses dépens!

  • Verts pastèques!

    Verts dehors, rouge dedans, les verts français sont des gauchistes repeints. Ils ont viré Waecher et l'aile droite en 90.

    Associés au PS, ils ont fait plus de social que d'écologie, ils ont par exemple supprimé la vignette qui était une taxe à la pollution!

    Dominique Voynet, sénatrice de Seine Saint Denis, ne s'est jamais élevée contre les voitures brûlées, alors que chaque voiture dégage une pollution très forte, est ce normal? Au nom de l'écologie, les verts pourraient protester et condamner les pyromanes au lieu de se taire!

    Leur engagement contre les ogm et le nucléaire est dicté par un anti capitalisme primaire. Ils ne considèrent pas les aspects positifs pour l'écologie de ces deux technologies.

    Cet engagement politique qui n'a rien à voir avec l'écologie les conduits à leur perte!

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu