Avertir le modérateur

Economie - Page 6

  • Notation chinoise!

    Tout comme Standard & Poors, l'agence de notation chinoise Dagong note états et entreprises DE AAA à B-.

    Dagong monte en puissance et a une vision bien plus sévère que S&P. La meilleure note AAA est attribuée à 9 pays, les USA sont loin derrière.

    • AAA: Norvège, Danemark, Luxembourg, Suisse, Singapour, Australie, NvlleZélande, HongKong, Suède,
    • AA+: Allemagne,
    • AA-: Chine, Japon, GrandeBretagne, France,
    • A: Espagne,
    • A-: Italie
    • BBB+: Portugal,

    Ces notes pousseront elles les pays à assainir leurs finances? Rien n'est moins sur tant que chacun repousse la faute ailleurs! Le Congrès américain autorisera t il un nouveau plafond de la dette d'état US plafonnée à 14500 milliards. Cette dette passée de 4900 milliards à 14500 en 15 ans.

     

  • Immobilier!

    Le marché immobilier se régule un peu:

    • lorsque les prix baissent, les mises en ventes et en chantier baissent,
    • le nombre d'acheteurs potentiels augmente, d'où un ralentissement de la baisse.
    • Lorsque les prix augmentent, les mises en ventes et en chantier augmentent,
    • le nombre d'acheteurs potentiels diminue, d'où un ralentissement de la hausse.

    Ce phénomène affecte progressivement les pays où la flambée a été la plus forte: USA, Espagne. En France, avec un endettement des ménages limité et à taux fixe, nous assistons plus à un ralentissement qu'à un retournement. Grâce à quoi la croissance française se maintient, mais la hausse des taux assagira le marché.A long terme, un taux d'inflation plus élevé favoriserait les emprunteurs. L'injection des liquidités immobilières favorise la croissance à court terme.

    Les primos accédants devraient bénéficier de la déductibilité fiscale des intérêts d'emprunts. Une correction serait bienvenue pour les primo-accédants. L'idéal serait qu'ensuite l'immobilier progresse moins vite que l'inflation.

    Actuellement,  plus de 55% des Français sont propriétaires, est il souhaitable d'augmenter ce chiffre?

    • les propriétaires sont plus soucieux de préserver leurs biens et environnement,
    • la propriété freine la mobilité!

    Un équilibre entre propriétaires et locataires est donc à trouver!

    En Allemagne, les propriétaires sont 43%, conjugé à un encadrement des loyers, cela endigue la hausse immobilière. Les magazines allemands n'entretiennent pas la spéculation immobilière, ils ne publient pas deux fois par an des numéros spéciaux immobilier. Un exemple à suivre? Qu'en pensez vous?

  • Valeur du CAC 40!

    Les profits du CAC40 font toujours jaser, por 2010 ils avoisinent 40 milliards d'euros, ils étaient de 60 milliards en 2008! Comme la capitalisation avoisine 1900 milliards d'euros, le rendement moyen est d'environ 2%. Les dividendes versés baissent de 14% en valeur et passent à 35 milliards. Vu la baissse des actions le rendement moyen passe à 4%. Les 5 plus gros bénéfice sont: Total (5.1), GDF-Suez (3.75), FranceTelecom (3.7), SanofiAventis (3.45), UnibailRodamco (2.56).

    Les champions du rendement étant FranceTelecom et GDF Suez au rendement supérieur à 8%!

    Créé le 15 juin 1988, le CAC 40 a plus de vingt ans! L'indice 1000 démarra le 31 décembre 1987. En janvier 2009, les 10 poids lourds et leur capitalisation en milliards d'euros sont:

    • Total: 100, environ 5% de poids indiciel,
    • BNP Paribas: 69,
    • GDF Suez: 66,
    • SanofiAventis: 65,
    • LMVH: 58,
    • EDF: 57,
    • Oreal: 51,
    • ArcelorMittal: 43,
    • France Telecom: 43,
    • SociétéGénérale: 36,
    • Les 4 premières valeurs représentent 40% du CAC, les 7 premières valeurs représentent plus de 50% du CAC,
    • Le CAC est passé de l'indice 1000 à 7000 en 2000. Actuellement il tourne autour de l'indice 3000.
    • La valorisation des sociétés est passée de 56 milliards à environ 1000 milliards, soit une multiplication par 3 de l'indice et par 20 en valeur!

    Quels seront les prochains nouveaux entrants? La Poste, Sncf, Hôpitaux de France?

    L'internationalisation des poids lourds du CAC compense la stagnation en Europe et aux USA. Les rachats d'actions relancent également  la côte!

    Les sociétés de portefeuilles de ses débuts n'y figurent plus: Compagnie bancaire, Compagnie du midi, CGIP, Générale Occidentale, Navigation Mixte, Paribas, Pechelbronn. Des fonds d'investissement avant l'heure? Les seules banques qui y figuraient étaient Paribas et la Société Générale. Les autres disparus du CAC sont: Arjomari, Casino, Darty, Chargeurs, Club Med, Dumez, Hachette, Havas, Legrand,  Saint Louis, ThomsonCSF.

    Des remarques en vrac:

    • La valorisation du CAC d'environ 100 milliards d'euros est divisée par deux depuis aout 2007,
    • Arcelor Mittal, Axa, Total, BNP, France Telecom, Sanofi, Société Générale, Suez, Total, représentent presque 50% de l'indice,
    • Caisse d'épargne a repris le Crédit Foncier de France,
    • Des nouveaux entrants privatisés: EDF, France Telecom, Renault.
    • De nouveaux groupes ArcelorMittal, Schneider,
    • Alcatel et Alstom étaient intégrés à la CGE.
    • Danone remplace BSN,
    • Générale des Eaux devient Vinci,
    • BNP avale Paribas,
    • Schneider reprend Télémécanique,
    • Total reprend Elf Aquitaine,
    • Total, absent à l'origine, représente environ 15% de la valorisation du CAC, ce qui "totalise" le CAC!
  • Hausse des carburants?

    Notre ministre des finances, Christine Lagarde, met en garde contre toute hausse des carburants.

    Mais le blocage de nos raffineries à provoqué des importations de carburant. Tout le réseau de transport a été désorganisé, avec des circulations de camions citerne à travers l'Europe et des queues  de camions citernes. Tout cela augmente le coût. Une augmentation de 1 centime par litre distribué génère une augmentation de 10 centimes à la pompe due aux 90% de taxe.

    Pourquoi ne pas faire payer les syndicats qui sabotent notre économie?

     

  • Baisse de l'euro!

    La baisse de l'euro constitue une mauvaise nouvelle pour les consommateurs de l'eurozone et une bonne nouvelle pour les exportateurs de la zone euro. Les exportateurs Allemagne, France, Italie profiteront de cette baisse. Les importations plus chères seront moins attractives, les matières premières augmenteront. Nous consommerons donc moins de produits d'hors eurozone et payerons notre carburant plus cher! Nous roulerons moins et aurons moins d'accidents! Nous recevrons plus de touristes d'Amérique, d'Afrique et d'Asie et nous partirons moins hors eurozone. Pour certains experts, une baisse de 10% de l'euro gonfle notre PIB annuel de 0.5%!

    Les monnaies constituent d'ailleurs des vases communicants ou fluctuants qui s'équilibrent, avec la baisse de sa monnaie une zone:

    • renchérit et diminue ses importations,
    • rend meilleur marché  et augmente ses exportations,
    • augmente les touristes entrants et garde ses propres touristes (tEntrants et tSortants),
    • baisse les investissements sortants (invSortants) et augmente les investissements entrants (invEntrants)!
    • Le tableau ci dessus indique les variations flux monétaires selon la hausse (+) ou la baisse (-)d'une monnaie!
    Monnaie
    import
    export
    invSortant
    invEntrant tSortants tEntrant
    +
    +
    -
    +
    -
    +
    -
    -
    -
    +
    -
    +
    -
    +


    Le manque de confiance envers l'euro et le dollar trasforment le yen en valeur refuge, en attendant le yuan?

     

  • Fin de la crise?

    Beaucoup se plaignent du ralentissement de la croissance! Mais dans la recherche d'un meilleur environnement n'est ce pas une bonne nouvelle? Un pays ne croit pas éternellement! Par contre, pour survivre dans un contexte de croissance molle, nous devons rationaliser nos dépenses publiques et sociales! Pour l'instant les ménages s'adaptent, mais beaucoup d'institutions gardent leur train de vie au lieu de le réduire! La stagnation du PIB est due à :

    • à la baisse des prix du pétrole,
    • aux ménages qui remboursent et économisent plutôt que de dépenser!
    • Si les dépenses d'énergie correspondent à 10% des dépenses globales, une baisse de 25% du prix de l'énergie fait baisser le PIB de 2.5%! Soit la croissance courante!
    • Si le taux d'épargne des ménages passe de 10% à 11%, la croissance ralentit de 0.5% si ces dépenses correspondent à 50% du PIB!

    La conjonction de ces mécanismes explique la stagnation actuelle.

    Mais avec la baisse des taux, la consommation et l'immobilier repartiront peut être plus vite que prévu!

    Différents évènements entretiennent la crise:

    • des placements financiers inconsidérés de certaines banques,
    • le ralentissement des demandes de crédits et la baisse de la consommation,
    • le développement des pays émergents,
    • la baisse de nos revenus liée à la baisse de notre production et à l'augmentation des charges,
    • la quête du développement durable qui modifie les modes de consommation,
    • l'adaptation aux nouvelles conditions.

    La lutte contre la pollution et la recherche de croissance constituent des objectifs contradictoires! Baisse de la pollution rime avec baisse de la production! Pour conserver une croissance, introduisons d'autres mesures de développement basés sur la biodiversité et la qualité de l'écosystème! Les investissements écologiques, la hausse des matières premières contribueront ainsi à la croissance.

    Le monde se découpe en producteurs de matières premières, producteurs de biens industriels, consommateurs! Avec les consommateurs qui pourront de moins en moins faire appel au crédit, cet équilibre risque la rupture!

    De toute façon, adaptons nous à un monde nouveau où tous les pays prennent leur envol. En réorientant notre consommation, nous nous y préparons. Pour la France, le meilleur moyen d'en sortir est de transférer les charges des salaires à la consommation! Mais la dette publique qui augmente nous handicapera à long terme!

  • Pouvoir d'achat!

    Le sentiment de stagnation du pouvoir d'achat est couramment répandu, mais comment pourrait il augmenter si nous travaillons moins?

    Différentes pistes pour l'augmenter:

    • travailler davantage,
    • convertir des diminutions de charge en salaire,
    • diminuer les dépenses de l'état et de notre système social pour diminuer impôts et charges.

    Dans un contexte de recherche d'économie généralisée, de baisse de dépenses des ménages et de l'état, il est normal que la croissance marque la pas. Nous sommes soumis à la concurrence des pays à faible salaire, nous en profitions en achetant des produits à bas coût. C'est avantageux pour nous à court terme, mais à long terme, nous pénalisons notre industrie et donc notre emploi!

    Pour augmenter le pouvoir d'achat baissons les charges du salarié et du citoyen! Baisser les cotisations et améliorer leur gestion devrait être la priorité des organismes qui taxent les salaires! Ainsi, assurance maladie, assurance chômage, 1% transport et formation, retraite devrait améliorer la gestion des fonds que nous leur confiant  pour baisser nos cotisations!

    De même les impôts devraient baisser avec l'amélioration de la gestion de l'état, des villes, des communes, des intercommunalités, des départements et des régions!

    Toutes  ces baisses diminueront les prélèvements obligatoires qui deviennent confiscatoires!

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu