Avertir le modérateur

Cassez notre baraque?

Les partisans de Florence Carrez ont réussi à faire renoncer le Mexique à participer à l'année du Mexique, voilà encore un méfait de notre arrogeance. L'amitié entre les peuples devrait dépasser des affaires de personnes. Après le rejet du pourvoi en cassation de Florence Cassez, des voix demandaient le boycott des manifestations de l'année franco-mexicaines, cela me provoque quelques remarques:

  • de quel droit nous ingérons dans la justice mexicaine?
  • entre une justice laxiste et sévère laquelle choisir?
  • suffit il de vivre avec un délinquant pour être reçu régulièrement par le président de la république?

En parallèle, malgré notre incapacité à extrader d'ex brigades rouges, l'Italie ne boycotte pas la France. Si l'état devait réagir de cette façon à chaque emprisonnement de Français à l'étranger, la France serait rapidement en guerre avec le monde entier. Une affaire personnelle ne doit pas se transformer en affaire d'état!

En transformant cette affaire en une polémique nationale, l'avocat de Florence Cassez  a desservi sa cliente. Par ses critiques de l'appareil judiciaire mexicain, il a braqué les cours mexicaines. Celles ci réagissent à l'image de la justice française face à une remarque du président de la République! Cette médiatisation incite Calderon à refuser que Florence Cassez purge sa peine en France!

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu