Avertir le modérateur

Dérapage des déficits!

L'Elysée recadre enfin les dépenses des ministres et secrétaires d'états, cela aurait du être fait il y a deux ans, mais mieux vaut tard que jamais! A quand l'extension de ces mesures à l'ensemble des hauts fonctionnaires? Des primes au mérite sont attribuées aux hauts fonctionnaires, mais la rigueur ne s'applique t elle pas à tous? Les avantages en nature sont ils comptés et déclarés au fisc? Appartements, cuisiniers, chauffeurs à quand la fin des privilèges? Les fonctionnaires sont augmentés quatre  fois: au point, à l'ancienneté, au mérite, à la prime, soit 3 augmentations en trop!

Seule  une réduction drastique de nos dépenses publiques, sociales et des collectivité enraiera le dérapage des déficits publics. Le redéploiement des fonctionnaires est impératif! Après la fusion ANPE Assedic, François Copé propose la fusion Ursaff et administration fiscale. La fusion CSG CRDS et impôts sur le revenu serait l'occasion d'imposer les aides sociales. D'ailleurs ne vaudrait il pas mieux fusionner URSAFF et sécu? Par ailleurs, comme faibles revenus sont exemptés d'impôts locaux, rendons les impôts locaux et fonciers déductibles du revenu dans un souci d'équité.

Pour soutenir les entreprise, l'argent de l'emprunt de croissance devrait être prêté sur remboursement. Sinon il sera investi à perte, en effet la priorité affichée pour la recherche publique et les universités n'est pas gage de résultats! Seules des entreprises à l'écoute des marchés perçoivent des domaines porteurs, des commissions n'en ont vent que lorsqu'il est trop tard! Libérons les contraintes des entreprises poür qu'elles investissent directement, sans passer par le filtre de la puissance publique.

L'argent EDF investit dans les universités n'a pas calmé le toujours plus de budget, après les pôles de compétitivité, d'excellences, voici la manne du grand emprunt! Elus et décideurs des dépenses publiques dépensent toujours plus au lieu de dépenser toujours moins!

Face au dérapage des déficits de la sécu, le seul remède est le plafonnement des dépenses hospitalières, des remboursements d'affections longue durée et un plafonnement des revenus des professions médicales!

L'imposition sociale et fiscale complète des retraites remédiera également aux déficits des assurances retraites et chômage!

Par ailleurs, our plafonner et mieux contrôler les aides sociales, imposons les!

Les emprunts pour renflouer les caisses sociales préludent l'implosion de notre système de solidarité!

 

 

Commentaires

  • " Face au dérapage des déficits public, le seul remède sera une réduction drastique des dépenses publiques, sociales et des collectivités. Le redéploiement des fonctionnaires est impératif !"...... Au risque de détruire la consommation et donc de replonger dans une crise très longue ( du type Japonnaise).
    Le chomage est toujours aussi haut, la croissance est de 0.4 %, les déficits sont exorbitants mais les ménages ont vu leur condition de vie baisser et ne supporteront pas de nouveau impot.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu