Avertir le modérateur

Muraille de Chine!

Refusant d'appliquer les demandes de filtrage du gouvernement chinois, Google route les requêtes de google.cn vers google.hk, càd de la Chine vers Hong Kong, Hong Kong n'étant pas censuré. Le gouvernement chinois acceptera t il le statu quo ou interdira t il l'accès à google.hk? Pour l'instant les conséquencesne sont pas trop graves pour Google, son chiffre d'affaire chinois est faible, mais cette affaire entravera son développement futur en Chine.

La Chine passe t elle d'une liste noire de sites interdits à une liste blanche de sites autorisés? Le gouvernement chinois contrôlerait les accès internet chinois avec une liste blanche de serveurs autorisés. Seul les serveurs déclarés dans cette liste seront accessibles par les internautes chinois! Cependant l'accès à l'internet par des liaisons télécoms internationales ou des VPN crytés contournerait le problème?

Des pare feux filtrent tous les accès internet chinois. Selon la période, ces firewalls empêchent l'accès à des sites politiquement sensibles voire à des moteurs de recherche! Ces pare feux ralentissent les accès internet en Chine, ils constituent une muraille de Chine logicielle!

Des internautes chinois utilisent des proxys et des logiciels tels que Freegate pour échapper au contrôle! Mais ils ne pourront plus accéder au sites non déclarés!

Le gouvernement chinois a renoncé à son projet de filtre logiciel. Il prévoyait d'équiper du logiciel de filtrage “Green Dam-Youth Escort” tous les PCs vendus en Chine ! Green Dam filtre l'accès aux sites enregistrés dont la liste est mise à jour à distance. Prévu pour limiter l'accès à des sites pornographiques, d'autres sites semblaient faire partie de la liste noire.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu