Avertir le modérateur

Immobilier!

Le marché immobilier se régule un peu:

  • lorsque les prix baissent, les mises en ventes et en chantier baissent,
  • le nombre d'acheteurs potentiels augmente, d'où un ralentissement de la baisse.
  • Lorsque les prix augmentent, les mises en ventes et en chantier augmentent,
  • le nombre d'acheteurs potentiels diminue, d'où un ralentissement de la hausse.

Ce phénomène affecte progressivement les pays où la flambée a été la plus forte: USA, Espagne. En France, avec un endettement des ménages limité et à taux fixe, nous assistons plus à un ralentissement qu'à un retournement. Grâce à quoi la croissance française se maintient, mais la hausse des taux assagira le marché.A long terme, un taux d'inflation plus élevé favoriserait les emprunteurs. L'injection des liquidités immobilières favorise la croissance à court terme.

Les primos accédants devraient bénéficier de la déductibilité fiscale des intérêts d'emprunts. Une correction serait bienvenue pour les primo-accédants. L'idéal serait qu'ensuite l'immobilier progresse moins vite que l'inflation.

Actuellement,  plus de 55% des Français sont propriétaires, est il souhaitable d'augmenter ce chiffre?

  • les propriétaires sont plus soucieux de préserver leurs biens et environnement,
  • la propriété freine la mobilité!

Un équilibre entre propriétaires et locataires est donc à trouver!

En Allemagne, les propriétaires sont 43%, conjugé à un encadrement des loyers, cela endigue la hausse immobilière. Les magazines allemands n'entretiennent pas la spéculation immobilière, ils ne publient pas deux fois par an des numéros spéciaux immobilier. Un exemple à suivre? Qu'en pensez vous?

Commentaires

  • Ha ha ha !

    La bulle internet s'est aussi auto-régulée, de même que la crise de 29 ... Dire que "quand les prix baissent, le nombre d'acheteurs potentiels augmentent",ça pourrait être vrai pour un bien de consommation courante pas pour l'immobilier. Pourquoi ? Parce qu'on achète rarement plus d'une maison...

    En France comme ailleurs on vient de construire massivement alors que la population augmente peu, on va connaitre ce que connaissent l'allemagne et le Japon.

  • effectivement, mais si les prix baissent les gens achètent plus grand!
    bien qu'il y ait aussi le prix du chauffage!
    de plus, cela depend toujours de l'emplacement!

  • En revanche qd on est spéculateur on achète souvent beaucoup d’actions que l’on revend précipitamment lorsque que l’on prend peur et cela en même temps que tout le monde, comme en 29.

    Pour l’immobilier en France, difficile d'envisager cette situation, car pour beaucoup, avant d’être un placement spéculatif, l'immobilier c’est avant tout un toit, un logement quoi !

  • Bien dit, l'immobilier n'est pas une valeur comme une autre il est très dangereux de spéculer là dessus, le logement est un des piliers de la cohésion sociale.
    Ceci dit les choses se calmeront d'elles mêmes, les vendeurs n'arrivant pas à vendre commenceront à baisser leurs prix et après c'est l'effet boule de neige...

    La réalité est que aujourd'hui pour un couple qui gagne 2800€ (donc pas à plaindre !) net une voiture d'occasion à payer à 350 € par mois et un loyer de 550 € voilà on est déjà au taquet !

    550€ par mois sur 25 ans c'est 100 000 € la maison que je loue à été selon mon proprio sous évaluée à 120 000 avec des travaux... cherchez l'erreur ?... Dans ces conditions je reste locataire en attendant que ça baisse.

  • Bonjour,

    En terme d'hypothèse vous avez malheureusement tout faux, le pays le plus surévalué selon une etude de ficth ratings est la france devant les US et l'espagne. De même, si l'espagne et le RU comptent en proportion plus de taux variable du fait de la culture économique locale, c'est totalement faux de dire que la france ne possèdent pas de taux variable, elle en possède autant que les état unis, à titre informatif, plus de 25% des crédit depuis 2004 sont accordé en variable (regardez les rapports de la banque de france).

    Enfin le crédit d'impot ne permet déjà plus d'absorber la hausse des taux depuis sa mise en place. Le seul argument qui laisse un doute reste le soit disant marché sain. Or, dans ce marché, seul les investisseur sont gagnants et en aucun cas les utilisateur qui se logent. Tout les paramétres sont surévaluées au point que les gens ayant acheté il y a quelques années avec des taux 2 fois supérieurs ne pourrait effectuer une acquistion aujourd'hui.

    Nous verrons bien ce qu'il se passe, mais or inflation galopante les accédants actuels n'y gagneront rien. Et comme la BCE et un organisme qui a été crée pour juguler cette même inflation il y a peu de chance que l'on revienne à des remboursement en monnaie de singe.

    Pour ceux qui veulent acheter, un seul conseil renseignez vous avant d'acheter et faites vos votre propre opinion en essayant de n'etre influencé par personne. Ceux qui donne des conseil en la matière sont malheureusement souvent les intermédiaire rémunéré sur la sante du marché (notaire, fnaim, agent immobilier etc).

    Il existe sur internet des forum et des outils pour juger de l'opportunité d'acheter ou pas etc :
    www.bulle-immobiliere.org
    le forum des echos etc ...

    Bonne recherche et bonne chance pour vous extirper des carcans médiatiques sur le sujet.

  • Je doute fortement que les étrangers y soient pour quelque chose. Très peu d’étranger achète une résidence sinon que des résidences secondaires et ce n’est pas ce qui fait monter ou descendre les prix globalement.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu