Avertir le modérateur

  • Négocions le CPE

    L'objectif de la loi sur l'égalité des chances, qui comprend le CPE (contrat première embauche), est de faciliter l'accès au travail pour les non diplômés.

    Je partage le souci des anti CPE, mais restituons le contexte. Le CPE est plus destiné aux petites entreprises qu'aux grandes, son objectif est de compléter la formation pour entrer sur le marché du travail. 2,5 millions d'entreprises française ont moins de 50 salariés, 25 milles en ont plus de 50 salariés.  Ce sont ces 2,5 millions d'entreprises qui bougent, si chacune d'elle embauche un CPE,  il n'y aura plus de chômeurs! Malheureusement, le mouvement anti CPE n'encourage pas les entreprises à embaucher, au contraire, il crée de l'incertitude!

    Dans un monde incertain, l'entrepreneur aura l'audace de former si les contraintes ne sont pas trop fortes! Les patrons de PME aussi ont besoin de faire confiance à leurs salariés! Plutôt que de manifester et revendiquer un emploi après une mauvaise orientation, développons et choisissons des filières qui ouvrent les portes de l'emploi.

    A ce titre, les prises de positions de certains présidents d'université sont caricaturales, au lieu de développer l'excellence de leurs filières, ils sortent de leur devoir de réserve et poussent les étudiants à manifester, quel gâchis! Ils reprochent aux autres les problèmes qu'ils ont créés en n'adaptant pas leurs formations, ils envoient les étudiants manifester pour demander des emplois, alors que les emplois s'obtiennent en se formant! Comme pour la recherche, ils demandent sans arrêt plus de financements publics au lieu de se remettre en question et se rapprocher des entreprises. Ils justifient leur manque de réussite par le manque de financements, alors que ce sont la gouvernance et les structures universitaires qui sont rigides et inadaptées, ils ne disent pas car ils sont élus!

    Ne rejetons pas le CPE à priori et sans discuter, donnons lui une chance et négocions.

    Des pistes:

    • Justifier le licenciement va de soit, au moins pour former et informer le salarié. Tout chef d'entreprise qui se respecte justifie un licenciement,
    • faire le bilan du CPE tous les ans,
    • réduire le CPE à un an,
    • remplacer le CPE par un CNE étendu aux entreprises de moins de 100 salariés et exonéré de charges pour les moins de 26 ans.

    Une piste plus large searit un contrat de travail unique offrant les mêmes droits et devoirs,  (chômage, retraite, formation, etc...) pour les jeunes, les moins jeunes, les salariés du public  et du privé! Mais ça c'est une autre affaire!

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu